Antony Blinken déclare que Benyamin Nétanyahou « a réaffirmé son engagement » pour un cessez-le-feu à Gaza


Un sommet en Jordanie pour récolter des fonds pour Gaza

La Jordanie organise mardi une conférence internationale visant à récolter des fonds pour l’aide humanitaire destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, dévastée par huit mois de guerre.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, qui a commencé une nouvelle tournée au Moyen-Orient lundi pour plaider pour un cessez-le-feu, doit assister à cette conférence, organisée conjointement par les Nations unies, la Jordanie et l’Egypte.

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, et d’autres dirigeants y sont également attendus ainsi que le chef des affaires humanitaires de l’ONU, Martin Griffiths, et des responsables d’ONG.

Une grande partie de la bande de Gaza a été réduite en ruines et une majorité de ses 2,4 millions d’habitants ont été déplacés par les combats. L’ONU avertit depuis plusieurs mois que la famine menace à Gaza.

Dans un récent rapport, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM) dénoncent « l’impact dévastateur du conflit en cours, des lourdes restrictions d’accès et de l’effondrement des systèmes agroalimentaires locaux ».

De l’aide humanitaire entre dans le territoire au compte-gouttes, notamment depuis que l’armée israélienne a lancé début mai une opération terrestre dans la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et pris le côté palestinien du point de passage avec l’Egypte, où passait la grande partie de l’aide.

Le sommet, qui se tient sur les rives de la mer Rouge, vise à réunir des dirigeants et des responsables de l’aide humanitaire pour « déterminer les moyens d’améliorer la réponse de la communauté internationale à la catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza », selon le Palais royal jordanien.

Le ministère des affaires étrangères jordanien a déclaré que la conférence rechercherait « des engagements pour une réponse collective et coordonnée afin de répondre à la situation humanitaire à Gaza ». « Le principal objectif de ce sommet est d’atteindre un consensus sur des mesures pratiques pour répondre aux besoins immédiats sur le terrain », a ajouté le ministère.



Lien des sources