Assurances : ces doublons que l’on paie cher et pour rien


La multiplication des assurances (voyage, santé, habitation…) pose un vrai problème.
Beaucoup de Français paient des doublons ou des options dont ils ne profiteront jamais.
Dans Bonjour ! La Matinale TF1, Jean-Marie Bagayoko nous livre des conseils pour bien choisir nos contrats d’assurance.

Le monde de l’assurance est une véritable jungle. Très souvent, il nous arrive de contracter des doublons ou des options et nous n’en profitons jamais. Résultat : on paie cher et surtout, on ne paie pour rien ! Jean-Marie Bagayoko fait le point pour nous dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Ces assurances que l’on contracte pour rien

Habitation, voiture, santé, téléphone, école… Chaque famille détient beaucoup de contrat d’habitation. En moyenne, les consommateurs possèdent cinq contrats par foyer. Et, il arrive que ces contrats fassent doublon. Sans savoir, nous payons donc deux ou trois assurances en même temps qui couvrent la même chose. Ainsi, lorsqu’on achète un appareil électrique ou électro-ménager, le vendeur peut proposer une assurance ouvrant le droit à des réparations ou une indemnisation en cas de panne. Ce que le vendeur néglige de préciser est que l’appareil est déjà assuré puisqu’il est couvert par la “garantie constructeur”. Par ailleurs, l’assurance-habitation peut également couvrir les frais de réparation. 

Lorsque l’on part en voyage, il arrive que l’on nous propose une assurance au moment d’acheter son billet d’avion ou son billet de train. Or, selon la carte bancaire que l’on dispose, il n’est pas forcément nécessaire de souscrire à cette assurance affinitaire. Ainsi, la plupart des cartes couvrent les annulations, le vol ou la perte des bagages et un retour anticipé. Par ailleurs, ces cartes couvrent tous les membres de la famille, des enfants aux grands-parents. Et, plus la carte est haut-de-gamme, plus elle couvre les risques. Il est donc important de se renseigner auprès de sa banque.

Que faire pour ne pas souscrire à des assurances inutiles ?

Selon Ludovic Fernandez, expert auprès d’UFC-Que Choisir, “les assurances affinitaires sont très rentables pour les assurances, même si les primes d’assurance sont assez faibles, beaucoup de personnes vont s’assurer, mais il y a assez peu de sinistralité. Soit, les personnes vont oublier qu’elles ont souscrit ce contrat d’assurance, soit ne seront pas concernés par les garanties“. Pour éviter de perdre de l’argent inutilement, il faut commencer par mettre le nez dans les contrats déjà souscrits pour savoir ce qu’elle couvre exactement afin d’éviter de contracter une assurance affinitaire. En faisait ce tri, il est possible d’économiser entre 10 et 30 euros par mois.


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Jean-Marie BAGAYOKO



Lien des sources