Au Chili, arrestation d’un pompier soupçonné d’être l’auteur de l’incendie qui a fait 137 morts en février


Vue aérienne de l’incendie qui a touché les collines de la ville de Viña del Mar, au Chili, le 3 février 2024.

Les flammes avaient officiellement causé la mort de 137 personnes, touché près de 16 000 autres, et ravagé des quartiers entiers, dans ce qui avait été appelé par le président chilien, Gabriel Boric, la « plus grande tragédie » du pays depuis plus de dix ans. Vendredi 24 mai, plus de trois mois après les faits, un pompier a été arrêté, soupçonné d’être à l’origine de cet incendie meurtrier qui a touché la ville de Viña del Mar, dans le centre du Chili.

« Un mandat d’arrêt a été délivré aujourd’hui à l’encontre de l’auteur des incendies qui se sont produits en février dans la région de Valparaiso », où se situe la ville de Viña del Mar, a déclaré le directeur de la police, Eduardo Cerna, lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de l’enquête.

Le feu avait débuté le 2 février autour de la ville de Viña del Mar, située la région touristique de Valparaiso, à un peu plus de 100 km à l’ouest de Santiago. « Le travail sur le terrain, la collecte de preuves, l’analyse et le recoupement des informations ont permis de localiser, d’établir des modèles de comportement et des données géographiques des déplacements » du pompier arrêté, a déclaré M. Cerna.

« Un incident complètement isolé »

Selon des médias locaux, cet homme de 22 ans avait intégré il y a un an et demi le corps des pompiers, qui est composé de volontaires au Chili.

« Nous sommes complètement dévastés par ce qui s’est produit, c’est un incident complètement isolé (…) nous nous occupons de Valparaiso depuis plus de 170 ans et nous ne pouvons pas permettre de telles choses », a déclaré à la presse Vicente Maggiolo, commandant de la 13e compagnie de pompiers de la ville de Valparaiso.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Lien des sources