au moins un mort, plus de 400.000 hectares brûlés



Des centaines de milliers d’hectares brûlent au Texas, dans le sud des États-Unis, à cause d’incendies incontrôlables. Au moins une personne est morte, rapporte CNN.

De multiples incendies ravagent le nord du Texas et ont causé la mort d’au moins une personne dans le Comté de Hutchinson, a indiqué ce mercredi 28 février un responsable local de cet État du sud des États-Unis à nos confrères de CNN. Sur les réseaux sociaux, les images publiées par les pompiers de ce comté sont impressionnantes et montrent des flammes et de la fumée à perte de vue.

Mobilisés depuis le début de la semaine, les pompiers n’arrivent pas à stopper la progression de ces nombreux incendies hors de contrôle: en quelques jours seulement, plus de 400.000 hectares ont été détruits.

Et le chaos devrait encore durer. Le sinistre de “Smokehouse Creek”, le plus important en termes de surface brûlée (plus de 340.000 hectares) n’est qu’à “3% sous contrôle”, selon le service forestier du Texas.

Des villes ont dû évacuer

C’est l’un des incendies les plus importants de l’histoire de l’État selon les données des autorités qui remontent jusqu’en 1988, relevait l’AFP.

Mardi, le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré l’état de catastrophe dans 60 comtés, débloquant des ressources pour lutter contre les incendies.

Plusieurs villes ont été contraintes d’évacuer, tandis que les opérations d’une usine d’armements nucléaires ont été suspendues pendant quelques heures en raison de la proximité des incendies, avant de reprendre ce mercredi dans la soirée.

“Il n’y a actuellement aucune menace imminente d’incendie de forêt pour le site”, a rassuré le compte officiel de l’usine sur les réseaux sociaux.

Selon des responsables cités par CNN, les feux au Texas pourraient ne pas être éteints avant plusieurs jours. Toutefois, les services météorologiques d’Amarillo prévoient des “vents faibles”, ce qui devrait faciliter les opérations des pompiers



Lien des sources