Barcola irrésistible, Lotomba en souffrance… Les tops et les flops


Le PSG s’est imposé à Nice en match en retard de la 32e journée de Ligue 1 (1-2). Retrouvez ce qui a retenu l’attention de la rédaction.

TOPS

Barcola, bourreau des Aiglons

En l’absence de Mbappé et Dembélé, inaptes à disputer cette rencontre, Bradley Barcola a clairement pris les choses en mains. Et a permis au club de la capitale de renouer avec la victoire. Le bilan de son match est sans appel. Avec un but et une passe décisive en première période, puis un carton rouge provoqué en fin de match, l’ancien Lyonnais a fait très mal aux Niçois. Une superbe soirée pour le joueur de 21 ans, à la veille de l’annonce de la liste des joueurs retenus pour l’Euro à venir. Sa belle deuxième partie de saison aura-t-elle convaincu Didier Deschamps ? Réponse jeudi à 20h.

Zague, la belle histoire

«Je ne pouvais pas rêver mieux.» Interrogé par Canal + à l’issue de la rencontre, Yoram Zagué n’a pas caché sa joie. Le jeune Parisien, de nouveau titularisé par Luis Enrique en défense, a livré une bonne prestation et a surtout inscrit son premier but en professionnel, sur un service parfait de Barcola. Le tout le soir de ses 18 ans ! Appliqué (93% de passes réussies), le numéro 42 du PSG aurait pu rendre la pareille à son coéquipier en fin de match, sur un centre parfait qui a finalement débouché sur une reprise sur le poteau.

FLOPS

Lotomba, retour raté

Cinq jours après la victoire de son équipe face au Havre (3-2), Francesco Farioli a décidé d’effectuer un changement dans son onze, en redonnant sa chance à Jordan Lotomba. Pas franchement la meilleure idée, au vu du calvaire vécu par le latéral droit niçois. En souffrance face à Barcola, le joueur de 25 ans est coupable sur les deux buts parisiens. Auteur d’une perte de balle à l’origine de l’ouverture du score, puis laissé sur place par l’ailier parisien sur le but du break. Peu en vue offensivement, il a cédé sa place dès le début de la seconde période.

Bard voit rouge

Les latéraux du Gym n’ont pas été à la fête ce mercredi soir. À gauche, Melvin Bard a lui aussi été en difficulté. Jamais rassurant, et discret dans ses montées. Après soixante-quinze minutes laborieuses, le joueur formé à Lyon a laissé ses coéquipiers en infériorité numérique, en écopant d’un carton rouge direct. Son intervention en retard sur Barcola a cassé l’élan du Gym et scellé définitivement la défaite de son équipe.

Mais où était Ramos ?

Le PSG a renoué avec la victoire, mais Gonçalo Ramos n’a pas retrouvé le chemin des filets. Titulaire à la pointe de l’attaque parisienne, l’international portugais n’a pas existé durant cette rencontre. Beaucoup trop discret, et jamais dangereux. Remplacé en seconde période par le jeune Mayulu, l’attaquant buteur du Benfica est dans le dur depuis quelques matches, après avoir affiché une belle efficacité au cœur de cette deuxième partie de saison.



Lien des sources