Bercy dépassé par l’étonnant succès du leasing social


L’Élysée ferme le guichet de ce dispositif six semaines seulement après l’avoir ouvert.
Tong_Patong / tongpatong – stock.adobe.com

ANALYSE – Une enveloppe de 1,5 milliard d’euros a été prévue en 2024 pour soutenir l’achat de véhicules électriques, y compris le bonus écologique offert sans condition de revenu. Or le leasing social a déjà dévoré 650 millions d’euros en un mois et demi.

L’effet d’aubaine du leasing social, cette aide du gouvernement donnant accès à un véhicule électrique aux ménages les plus modestes, a dépassé toutes les espérances. Il a si bien marché que, dimanche soir, l’Élysée faisait savoir qu’il fermait le guichet de ce dispositif six semaines seulement après l’avoir ouvert. La mesure devait concerner 20.000 à 25.000 ménages, indiquait le gouvernement fin décembre. Ce sera finalement 50.000. Cela aurait pu être beaucoup plus si les cordons de la bourse étaient restés grand ouverts.

Le montant du coup de pouce de l’État était inédit et très généreux : 13.000 euros par véhicule, ce qui correspond à l’apport initial généralement réclamé par les constructeurs automobiles dans le cadre d’un contrat de location longue durée. Quant au loyer mensuel, fixé par les constructeurs, il s’échelonnait pour le cru 2024 entre 54 euros pour la Twingo électrique et 149 euros pour les plus gros modèles, alors qu’Emmanuel Macron avait fixé l’objectif à 100 euros…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources