Caroline Garcia éliminée d’entrée à Doha par Naomi Osaka



Cette fois pourtant, c’est la Japonaise, plus opportuniste, plus réaliste, plus efficace sur les points clés, qui a fait tourner le match en sa faveur et s’est adjugé une deuxième victoire sur le circuit depuis son retour au jeu en 2024 après plus d’un an d’absence. Un succès face à la 21e mondiale, dans une partie « à la baston » qui va forcément agir comme un gros boost de confiance pour la quadruple vainqueure en Grand Chelem, qui n’avait plus épinglé une Top 50 depuis Miami 2022 !

Garcia n’a pas su conclure la première manche

Pour Caroline Garcia, sortie d’entrée de tournoi pour la deuxième fois consécutive après son éviction à Abu Dhabi face à Sorana Cirstea la semaine passée, cette défaite va forcément gratter un peu. Car la Française, jusqu’à 5-3, avait étalé d’emballantes promesses sur le court central. Dans son style, désormais identifié, incisif, tranchant et à risque, la Lyonnaise avait clairement pris le dessus sur Osaka. Derrière un gros pourcentage de premières balles, elle avait d’abord commencé par empaqueter les dix premiers points sur son jeu de service, avant de breaker logiquement à 2-2, en mettant sans cesse la pression sur l’ancienne n°1 mondiale en retour de deuxième balle.

Mais au moment de conclure, à 5-4 service à suivre, la première balle était soudain restée dans la poche. Osaka pilonnait en revers croisé à plat et Garcia lâchait sa mise en jeu sur une volée haute liftée de coup droit trop compliquée et sortie en longueur.

La Japonaise, de nouveau à la bagarre et ambitieuse dans le jeu, était plus sereine sur les points chauds. Garcia manquait encore deux balles de break à 5-5, lâchait deux revers dans le filet et Osaka enchaînait cinq jeux de suite pour boucler le premier set (7-5) et parfaitement entamer le deuxième. La sentence était rude pour la Française, qui avait produit un premier set de bonne qualité… mais n’avait converti qu’une balle de break sur sept !

D’ailleurs, la frustration pointait un peu désormais dans certaines attitudes de l’ancien n°4 mondiale, consciente qu’on lui avait un peu dérobé le butin du premier set. Mais Garcia tenait cependant la rampe et s’offrait encore la première opportunité de break à 2-2 dans la deuxième manche. Mais elle mettait trop d’engagement dans son retour de revers et l’occasion était à nouveau manquée.

Jamais loin, mais sans parvenir à faire la bascule, Garcia finissait fatalement par s’exposer. À 4-5, deux fautes en coup droit la mettaient en mauvaise posture et Osaka, encore une fois, s’engouffrait dans la brèche, terminant l’affaire sur un gros revers croisé, pour laisser la Française à sa déception. L’aventure qatarie pour Caroline Garcia est déjà finie.



Lien des sources