“Ce n’est pas le Far West, donc la République doit reprendre l’autorité”, déclare Emmanuel Macron



Emmanuel Macron dans le rôle du shérif ? La Nouvelle-Calédonie “n’est pas le Far West”, “donc la République doit reprendre l’autorité sur tous les points”, a défendu le chef de l’Etat, vendredi 24 mai, dans une interview diffusée par Nouvelle-Calédonie La 1ère“En France, c’est pas chacun qui se défend”, a-t-il ajouté avant de quitter l’archipel, en référence aux violentes émeutes qui ont émaillé le territoire depuis dix jours et aux groupes de miliciens qui organisent la défense de leurs quartiers. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron temporise. La Nouvelle-Calédonie est dans l’incertitude, vendredi, au lendemain d’une visite du président, qui a promis que la réforme électorale contestée sur l’archipel ne passerait “pas en force”. Le chef de l’Etat a toutefois demandé “la reprise du dialogue en vue d’un accord global” pour accorder le droit de vote à davantage d’électeurs, d’ici à fin juin, pour qu’ensuite “cet accord puisse être soumis au vote des Calédoniens”.

La fermeture de l’aéroport encore prolongée. L’aéroport international de Nouméa-La Tontouta demeurera fermé aux vols commerciaux jusqu’à mardi 9 heures (minuit heure de Paris, dans la nuit de lundi à mardi), a annoncé le gestionnaire de la plateforme. Cela porte à deux semaines la fermeture de cet aéroport. Depuis mardi, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont toutefois commencé à affréter des vols spéciaux pour évacuer des centaines de touristes.

Des écoles fermées jusqu’au 17 juin. Les écoles resteront fermées la semaine prochaine sur Grande Terre, tandis qu’une incertitude demeure encore concernant les établissements de la province des îles, rapporte Nouvelle-Calédonie La 1ère. Avec les vacances scolaires, l’école ne reprendra que le 17 juin. 





Lien des sources