“Ce qui nous unit est mille fois plus fort que ce qui nous divise”, réagit Manon Aubry


LFI, le PS, les Écologistes et le PCF ont lancé un appel lundi à “des candidatures uniques” aux législatives anticipées du 30 juin pour faire barrage à l’extrême-droite. La députée européenne LFI annonce “un programme de gouvernement” de la gauche unie pour “les prochaines heures”.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 2 min

Manon Aubry, députée européenne La France insoumise, était l'invitée de franceinfo le 13 novembre 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

“Nous allons présenter dans les prochaines heures un programme de gouvernement”, promet la députée européenne La France insoumise (LFI) Manon Aubry, mardi 11 juin sur franceinfo. Après plusieurs heures de négociations, lundi soir, LFI, le Parti socialiste (PS), Les Écologistes et le Parti communiste français (PCF) ont appelé à “la constitution d’un nouveau front populaire” et à “des candidatures uniques dès le premier tour” des législatives anticipées. Ce programme “va notamment traiter des 100 premiers jours face aux urgences sociales, démocratiques et écologiques”, précise Manon Aubry.

“Quand il s’agit de taxer les superprofits, d’augmenter le salaire minimum, d’investir dans les énergies renouvelables, de prendre à bras le corps les défis de notre temps, que ce soit l’urgence sociale, l’urgence écologique, mais aussi les enjeux démocratiques que démontre la crise politique qu’on est en train de vivre, il est clair que ce qui nous unit est mille fois plus fort que ce qui nous divise”, souligne la tête de liste de LFI aux élections européennes de dimanche dernier.

“On ne part pas de nulle part”, rappelle Manon Aubry. “Ça fait deux ans qu’on a 151 députés élus à l’Assemblée nationale, qui travaillent ensemble, qui ont fait campagne il y a deux ans sur un programme commun qui est celui de la Nupes”, la Nouvelle union populaire, écologique et sociale, pointe-t-elle. La Nupes a implosé à l’automne, mais la dissolution de l’Assemblée nationale, décidée par Emmanuel Macron, a mené LFI, le PS, les Écologistes et le PCF à se remettre autour de la table des négociations. 

“Nous allons créer cet élan dont le pays a besoin pour résister à l’extrême-droite”, s’enthousiasme l’élue insoumise, deux jours après le score historique du Rassemblement national aux Européennes. “Emmanuel Macron espérait nous diviser, il nous a rassemblés. Notre objectif est clair, c’est de gagner le 30 juin et le 7 juillet [dates du premier et du second tour des législatives] et d’empêcher l’extrême droite d’arriver au pouvoir”, lance-t-elle.

Manon Aubry se dit confiante en la capacité de LFI, du PS, des Écologistes et du PCF à surmonter leurs désaccords. “Sur le sujet israélo-palestinien, je pense qu’on peut tous s’accorder à la fois sur la reconnaissance de l’État de Palestine, un embargo sur l’envoi d’armes vers Israël, la suspension de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël. Voilà des choses très concrètes qui devraient apparaître, sans vous révéler de scoop, dans notre projet de gouvernement”, avance-t-elle.





Lien des sources