Ces 10 conseils qui vous permettront de décrocher un volontariat international en entreprise (VIE)


NOS CONSEILS – Travailler à l’étranger : voilà de quoi faire rêver des milliers de jeunes cadres. Mais si les offres de volontariat international en entreprise (VIE) sont nombreuses, la concurrence est rude.

Vivre à l’étranger tout en boostant sa carrière, c’est possible. Des milliers de jeunes professionnels sont embauchés chaque année dans le cadre d’un VIE (volontariat international en entreprise) ou VIA (son équivalent dans l’administration). Le concept est simple : permettre à des diplômés de 18 à 28 ans de travailler à l’international, sur une durée de six mois à deux ans. Ingénieur à San Francisco, business manager à Munich, consultant à Barcelone… Les possibilités sont à la fois nombreuses et séduisantes. Depuis son lancement en 2000, le programme ne s’est jamais aussi bien porté : plus de 11 000 jeunes sont actuellement en poste, selon Business France, qui relaie toutes les semaines de nouvelles offres. Mais celles-ci sont très disputées. Pour tirer son épingle du jeu, Le Figaro a recueilli les meilleures astuces d’anciens candidats.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 89% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources