comment voter par procuration les 30 juin et 7 juillet prochains ?



À la suite de la victoire du Rassemblement national, arrivé en tête aux élections européennes dimanche 9 juin, le président de la République a dissous l’Assemblée nationale et annoncé la tenue d’élections législatives dans un délai éclair : le 30 juin pour le premier tour et le 7 juillet pour le second. Des échéances proches et, surtout, qui tombent au début des vacances d’été, synonymes de départ pour nombre de Français.

Qui peut voter à ma place ?

Si vous aviez prévu d’être absent ou que vous ne pouvez pas vous rendre aux urnes sur une ou deux dates, vous pouvez faire une procuration. Votre mandataire, que vous désignez, doit être un citoyen français, majeur et inscrit sur les listes électorales. Depuis 2022, il peut aller voter pour vous dans votre bureau de vote, même s’il est inscrit dans une autre commune que la vôtre. Vous pouvez préciser si votre procuration concerne le premier tour, le second ou les deux.

« Par ailleurs, si vous êtes absent pour les deux tours, vous avez la possibilité de désigner un seul mandataire pour chaque scrutin ou confier cette mission à deux personnes différentes d’un tour à l’autre, en réalisant dans ce cas-là deux procurations distinctes », explique le site Service public.

Comment réaliser une procuration ?

Aucun justificatif d’absence n’est à fournir pour demander une procuration. Il suffit de suivre les procédures permettant de désigner un autre électeur pour voter à votre place.

Première option : vous pouvez effectuer votre procuration en ligne sur le site officiel Maprocuration. Pour cela, vous devez vous identifier avec vos identifiants FranceConnect (ou NC Connect si vous êtes électeur de Nouvelle-Calédonie) et indiquer une adresse mail.

Après avoir rempli vos informations personnelles, vous désignez votre mandataire. Pour cela, vous devez indiquer soit son numéro national d’électeur et sa date de naissance, soit ses noms et prénoms, sa date de naissance, son sexe et sa commune ou son consulat d’inscription.

Vous recevrez ensuite un mail indiquant la référence de votre demande, à conserver. Vous devez ensuite faire valider votre identité, en vous rendant « en personne avec votre pièce d’identité dans un commissariat (où qu’il soit) ou une gendarmerie (où qu’elle soit) ou votre consulat ou ambassade », précise le site Service public. Une confirmation de la procuration est ensuite envoyée par mail.

Une démarche possible sur place

Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les démarches en ligne, il est possible de déposer une demande de procuration directement en commissariat de police, à la gendarmerie ou au tribunal judiciaire. Pour cela, vous pouvez venir sur place et imprimer le formulaire dédié ou le compléter sur place. Là aussi une pièce d’identité est nécessaire.

« Vous recevrez ensuite un mail contenant le récépissé de votre demande de procuration, puis un mail confirmant la validité (ou l’invalidité) de votre procuration », assurent les services gouvernementaux, qui invitent à faire la procuration le plus tôt possible, à cause des délais de traitement en mairie.

Voter soi-même

En cas de handicap ou d’une maladie grave, vous empêchant de vous déplacer, vous pouvez demander qu’un agent de police ou de gendarmerie vienne chez vous pour vérifier votre identité. Il faut pour cela en faire la demande écrite.

Au cas où vous voudriez finalement voter vous-même, vous n’avez pas besoin de résilier la procuration. Il vous suffit d’informer votre mandataire et de vous rendre au bureau de vote en personne pour glisser votre bulletin dans l’urne.

► Retrouvez les résultats complets des élections européennes 2024, commune par commune



Lien des sources