Dégâts des violences en Nouvelle-Calédonie : une aide d’urgence pour reconstruire rapidement



Emmanuel Macron, en Nouvelle-Calédonie jeudi, a constaté les dégâts “colossaux” sur l’archipel.
Les estimations varient entre 500 millions et un milliard d’euros.
Des aides d’urgence vont être versées pour relancer au plus vite l’économie locale.

Un concessionnaire automobile transformé en cimetière de voitures incendiées, c’est un exemple parmi tant d’autres des dégâts en Nouvelle-Calédonie. Des centaines de commerces ont été brûlés. Des magasins, des usines, des entrepôts pillés et réduits en cendres. Environ 400 entreprises et commerces ont été détruits ou endommagés au cours des émeutes. Le coût se chiffre entre 500 millions d’euros, selon le président de la République, et un milliard d’euros, selon la Chambre de commerce et d’industrie de Nouvelle-Calédonie (CCI-NC).

On pense qu’il y a entre 3000 et 5000 emplois qui ont été détruits. C’est 2% de la population de l’île, c’est juste énorme“, estime Stéphane Yoteau, vice-président de la CCI-NC.

Une priorité pour Emmanuel Macron

La reconstruction économique est l’une des priorités d’Emmanuel Macron, qui promet une aide d’urgence aux entreprises pour les salaires et les problèmes de trésorerie, des prêts à taux zéro pour accompagner les professionnels, ainsi qu’un fonds de solidarité pour les gérants, salariés et indépendants touchés.

 Le chef de l’État a également mis l’accent sur la reconstruction des bâtiments publics, notamment les écoles et les collèges incendiés. Des mesures d’exception seront, selon lui, mises en place pour faciliter par exemple l’obtention des permis de construire.


La rédaction de TF1 | Reportage : Sophie Chevallereau, Thomas Leroy



Lien des sources