Denver crucifie les Lakers avec un tir au buzzer de Jamal Murray



La nuit de lundi à mardi en NBA aura donc offert deux fins de match insensées. Après le succès des New York Knicks renversant les Philadelphia 76ers (104-101) dans les derniers instants du match, les Denver Nuggets ont battu les Los Angeles Lakers (101-99) grâce à un tir au buzzer de Jamal Murray pour mener 2-0 au premier tour des play-offs. Les Lakers devront réagir jeudi dans leur salle pour le match 3.

De leur côté, les Nuggets peuvent respirer après cette victoire au buzzer. Et remercier Jamal Murray. C’est d’un tir en extension à mi-distance après un pas en arrière et à la sirène, que le Canadien a fait exploser de joie la « Ball Arena » avant d’être enseveli par ses coéquipiers. « J’ai beaucoup raté aujourd’hui, mes coéquipiers m’ont incité à continuer de tirer, à prendre ma chance. Ils n’ont cessé de me répéter de rester agressif. Je leur dois ce tir. Les Lakers avaient commencé très fort, on a réussi un beau travail d’équipe », a commenté le meneur des Nuggets, champions en titre.

Jokic en triple-double, Davis et LeBron à leur aise

Après un premier match logiquement dominé par les Nuggets (114-103), les Angelins avaient pourtant bien réagi, attaquant la partie très fort pour mener 59-44 à la pause avant de compter 20 points d’avance au coeur du 3e quart-temps (68-48). Anthony Davis (32 points, 11 rebonds) s’est occupé du début de la partie avant le show d’un « King » LeBron James omniprésent (26 points, 8 rebonds, 12 passes) au contre, à l’interception, au dunk et à 3 points pour contenir le retour des Nuggets.

Mais Denver a de nouveau pu compter sur la magie de Nikola Jokic pour revenir dans la rencontre. Le Serbe a été en double-double dès le premier quart-temps avant de finir la rencontre en triple-double (27 points, 20 rebonds, 10 passes). Grand favori pour remporter le titre de MVP, Jokic confirme son état de forme, lui qui avait déjà été l’homme fort des Nuggets lors du match 1 avec un gros double-double (32 points et 12 rebonds).

En fin de match, les Nuggets ont également pu compter sur Jamal Murray (20 points, 3 rebonds, 5 passes) et son tir au buzzer. C’est en partie grâce à son réveil dans les 12 dernières minutes que les champions en titre ont remporté le dernier quart-temps 32 à 20, grâce également à quelques maladresses des Lakers en fin de match. LeBron James a eu lui-même l’occasion de se montrer décisif mais il a échoué à 3 points à 15 secondes de la fin. Avant que Jamal Murray n’ait la dernière possession. Et ne fasse la différence.



Lien des sources