EN DIRECT – Législatives : à J-5 du premier tour, débat télévisé entre Attal, Bardella et Bompard


La bataille verbale monte d’un cran en France, le président français Emmanuel Macron, dont le parti reste à la peine dans les sondages, ayant alerté d’un risque de «guerre civile» si ses adversaires l’emportaient avant un premier débat télévisé mardi soir.

Cibles désignées du chef de l’Etat, le Rassemblement national et la gauche radicale (LFI) constituent un «danger» pour la France, a asséné lundi le chef de l’Etat au cours d’une nouvelle prise de parole fleuve, dans le podcast «Génération Do It Yourself».

L’extrême droite, en matière d’insécurité, «renvoie les gens ou à une religion ou à une origine», «divise» et «pousse à la guerre civile», a-t-il estimé, tandis que LFI propose selon lui «une forme de communautarisme… un peu électoral», qui renvoie «des gens exclusivement à leur appartenance ou religieuse ou communautaire», et «ça c’est aussi la guerre civile derrière».

Des mots forts qui incarnent la stratégie présidentielle de se présenter comme un rempart face aux «extrêmes», mais qui peinent à convaincre à cinq jours du premier tour des législatives anticipées.

Emmanuel Macron.
BERTRAND GUAY / REUTERS



Lien des sources