En Ouganda, six ans de prison pour avoir insulté le président Museveni et sa famille sur TikTok


Un tiktokeur ougandais a été condamné mercredi 10 juillet à six ans de prison, notamment pour « diffusion d’informations trompeuses et malveillantes » après avoir insulté sur le réseau social le président Yoweri Museveni et sa famille.

Edward Awebwa, 24 ans, était notamment poursuivi pour « discours de haine, diffusion d’informations trompeuses ou malveillantes ». Il plaidait coupable.

Selon l’accusation, entre février et mars, Edward Awebwa a prononcé sur TikTok des « propos vulgaires » à l’encontre du chef de l’Etat, de son fils Muhoozi Kainerugaba, récemment promu à la tête de l’armée, ainsi que de la première dame Janet Museveni.

Un pays dirigé d’une main de fer depuis 1986

Edward Awebwa « demande grâce mais il ne semble avoir aucun remords pour ses actes », a déclaré la magistrate Stellah-Maris Amabilisi, lors de la lecture du jugement au tribunal d’Entebbe. « C’est une personne qui était consciente de ce qu’elle faisait et le tribunal a eu l’occasion de voir la vidéo, le langage utilisé était vulgaire », a-t-elle affirmé, avant de le condamner à six ans de prison.

Le tiktokeur « mérite une punition qui lui permettra de tirer les leçons (…) pour que la prochaine fois il respecte la personne du président, de la première dame » et de Muhoozi Kainerugaba, a poursuivi la magistrate.

L’Ouganda, pays d’Afrique de l’Est, est dirigé d’une main de fer depuis 1986 par Yoweri Museveni. Des ONG dénoncent régulièrement les atteintes aux droits humains et à la liberté d’expression dans le pays.

En 2022, le célèbre écrivain ougandais Kakwenza Rukirabashaija a fui en Allemagne en affirmant avoir été torturé en détention pour avoir insulté MM. Museveni et Kainerugaba, qu’il a qualifié de « bébé despote ». L’activiste et écrivaine Stella Nyanzi, qui s’est également exilée en Allemagne en 2022, a été emprisonnée en 2019 après avoir publié un poème critiquant le président Museveni.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Lien des sources