En Russie, la purge des généraux s’accélère


RÉCIT – Pas moins de six hauts responsables du ministère de la Défense ont été démis récemment de leur poste pour corruption.

Correspondant à Moscou

Les têtes tombent en série au ministère russe de la Défense. Et, selon les observateurs, les limogeages pourraient continuer à mesure que se poursuit la lutte contre la corruption, mais aussi et surtout les rivalités entre clans et l’offensive militaire en Ukraine. La question est maintenant de savoir si le couperet atteindra le très loyal chef d’état-major des armées, le général Valeri Guerassimov, 68 ans, maintenant qu’Andreï Belooussov, 65 ans, a succédé à la tête du ministère à l’incontournable Sergueï Choïgou, 69 ans. Un technocrate en lieu et place d’un grognard, longtemps intime de Vladimir Poutine… Dans la foulée de la réélection du chef du Kremlin pour un cinquième mandat et de l’installation d’un nouveau gouvernement, six hauts responsables de la Défense ont été démis de leur poste en quelques semaines, accusés de malversations massives, de pots-de-vin ou de fraude.

Jeudi, on apprenait ainsi deux nouvelles arrestations: celle du chef adjoint de l’état-major…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources