enquête ouverte après la disparition inquiétante d’un policier de 25 ans


Le policier a quitté la caserne de CRS de Grenoble vers 4 heures du matin dans la nuit du 5 au 6 juin en laissant une lettre d’adieu. Une enquête en disparition inquiétante a été ouverte.

Ses proches sont sans nouvelle depuis près d’une semaine. Un policier de la CRS 6 de Saint-Laurent-du-Var, dans les Alpes-Maritimes, a disparu dans la nuit du 5 au 6 juin, a appris Le Figaro confirmant une information d’Actu17. Une enquête en disparition inquiétante a été ouverte par le parquet de Grenoble et les recherches se poursuivent pour retrouver le jeune policier de 25 ans.

Pierre-Michel était en déplacement professionnel à Grenoble avec son unité, logé au cantonnement de la CRS 47, avenue Rhin-et-Danube. Selon l’avis de recherche diffusé par la police nationale, il a quitté la caserne vers 4 heures du matin, à pied et sans téléphone, en laissant derrière lui une lettre d’adieu. Il était alors vêtu d’une veste bleu foncé, d’un jean et d’une paire de basket blanche. Pierre-Michel a les cheveux châtain clair, les yeux marron et mesure 1m75. Il est reconnaissable à «son nez déformé car boxeur», précise l’avis.

Sur les réseaux sociaux, sa compagne a également lancé un appel à témoins. «Mon concubin parti en déplacement à Grenoble a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi si quelqu’un l’aperçoit ou a des informations merci de me contacter. Je compte sur l’efficacité des réseaux», a-t-elle publié ce week-end, avec une photo du disparu. Et d’ajouter, dans un post en date de lundi : «Tu ne peux pas nous laisser sans nouvelle, nous ne pourrons pas surmonter ça. Notre vie commence à peine, tellement de choses nous attendent.»



Lien des sources