feu vert pour l’OM après son passage devant la DNCG



La DNCG, qui avait communiqué dans un premier temps sur un “sursis à statuer” pour l’OM, n’a finalement prononcé aucune mesure à l’encontre du club phocéen. Pablo Longoria et Medhi Benatia, malgré une enveloppe limitée, auront les mains libres durant ce mercato estival.

Avec une saison 2024-2025 sans la moindre Coupe d’Europe à l’horizon, l’OM ne fera probablement pas de folies durant ce mercato estival. Mais au moins, le président Pablo Longoria et son conseiller Medhi Benatia auront les mains libres pour bâtir une équipe la plus compétitive possible.

Dans son relevé de décisions du mardi 19 juin, la DNCG – le fameux gendarme financier du foot français – fait ainsi savoir qu’elle n’a pris “aucune mesure” contraignante à l’égard de l’Olympique de Marseille, comme pour l’OGC Nice, le RC Lens ou le Stade brestois. Pas d’encadrement de la masse salariale, donc, ni de limite aux indemnités de transferts.

>>> Le mercato en direct

Plusieurs dossiers chauds sur le feu

Il y a quelques jours, l’instance avait pourtant communiqué sur un “sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires” de l’OM. Elle a visiblement obtenu des garanties de la part du club phocéen, dont le propriétaire Frank McCourt devait solder le déficit de la saison passée (70 millions d’euros).

Un mois tout juste après son dernier match en Ligue 1, Marseille devrait accélérer prochainement dans la construction de son effectif pour le prochain exercice. Notamment avec l’arrivée, très attendue, de l’Italien Roberto De Zerbi sur le banc. En parallèle à ce dossier, l’OM – qui va enregistrer la vente de Vitinha – s’active aussi sur l’ailier algérien Belloumi (Farense) et négocie avec Brest pour le transfert du défenseur central français Lilian Brassier.



Lien des sources