Gabriel Attal annonce un soutien financier européen de 47 millions d’euros


Cette aide, versée au titre d’un fond de solidarité européen, doit aider le Pas-de-Calais touché par une série de fortes inondations de novembre à janvier.

Le territoire avait été, une nouvelle fois, fortement touché. À la veille de sa quatrième visite, vendredi, dans le Pas-de-Calais à la suite d’inondations dévastatrices en janvier, qui ont laissé des milliers d’habitants sinistrés, Gabriel Attal a annoncé jeudi soir, dans une interview à La Voix du Nord , une aide européenne à hauteur de 47 millions d’euros. Un apport communautaire au titre d’un fond de solidarité.

D’après le premier ministre, cette somme viendra «soutenir les collectivités, dont les projets n’avaient pas encore trouvé de financeurs pour des raisons juridiques.» «C’est une aide précieuse et majeure, qui témoigne du rôle de l’Europe pour protéger les Français. Ça va soutenir les collectivités, dont les projets n’avaient pas encore trouvé de financeurs pour des raisons juridiques», a développé le chef du gouvernement à quelques semaines des élections.

Concernant les projets, le chef du gouvernement a cité la rénovation de sections de wateringues, ou encore la remise en état des remparts de Montreuil-sur-Mer et le soutien au service départemental d’incendie et de secours. La gestion de l’eau dans ce département, marqué par des crues historiques, faisant débat, il indique également que trois «établissements territoriaux de bassin» seront créés d’ici janvier 2025. Ce qui devrait permettre «un gain massif d’efficacité en supprimant une couche administrative».

Des «travaux avant l’hiver prochain»

Rappelant que les assurances ont déjà versé 218 millions d’euros aux sinistrés, Gabriel Attal a «bien conscience que ces chiffres ne répondent pas à toutes les inquiétudes et qu’il subsiste des situations complexes.» «Je ne me considérerai comme satisfait que lorsque tous les dossiers auront fait l’objet d’une indemnisation», a ajouté le premier ministre, qui «continuera de mettre la pression.»

À la vue des nombreuses destructions, Gabriel Attal a par ailleurs fait valoir que 98 opérations de travaux «essentiels à effectuer avant l’hiver prochain» pour un budget de 22 millions d’euros «pourront être financées jusqu’à 80% par l’État». Mais beaucoup d’habitants ne souhaitent pas réaménager dans leurs maisons sinistrées. «Certains ont tout perdu, je resterai à leurs côtés», a promis le premier ministre.

Sur ce sujet, Gabriel Attal a indiqué que «36 demandes de rachat de maisons ont été déposées» dans le cadre du fonds de prévention des risques naturels majeurs (FPRNM). Parmi ces dernières, «une quinzaine sont éligibles». «L’enjeu en effet, c’est de préparer l’avenir. Une course contre la montre est engagée pour éviter que, d’ici cet hiver, la situation se reproduise.»



Lien des sources