Gérard Larcher veut le maintien de Gabriel Attal à Matignon jusqu'”en septembre”


Le président du Sénat s’est entretenu avec Emmanuel Macron mardi et affirmé avoir “plaidé pour que nous prenions du temps, que nous enjambions la période importante où nous accueillons le monde aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques”.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Gérard Larcher à Bayeux (Calvados) le 14 juin 2024. (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)

Le président du Sénat, Gérard Larcher, a appelé jeudi 11 juillet sur BFMTV/RMC à “enjamber” les Jeux olympiques avant de former un nouveau gouvernement “en septembre”, excluant d’aller lui-même à Matignon, où il souhaite que Gabriel Attal soit maintenu jusqu’à la rentrée.

Comme Emmanuel Macron, qui a dit vouloir “laisser un peu de temps” aux partis pour “bâtir des compromis” après des législatives sans grand vainqueur, Gérard Larcher n’entend pas céder à la précipitation pour désigner le futur Premier ministre.

Les deux hommes se sont d’ailleurs vus mardi, avant que le chef de l’État ne diffuse sa “lettre aux Français” dans la presse régionale. “J’ai plaidé pour que nous prenions du temps, que nous enjambions la période importante où nous accueillons le monde aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques, et qu’ensuite, au début du mois de septembre, soit engagée la phase qui est la conséquence de ces élections”, a déclaré le président du Sénat, avec en ligne de mire le prochain budget qui devra être présenté “avant la fin du mois de septembre”.

Quitte donc à prolonger de deux mois le bail de Gabriel Attal à Matignon. “C’est l’option que j’ai défendue”, a ajouté Gérard Larcher, constatant comme le président de la République que “personne n’a de majorité, même relative” et espérant que “la clarification viendra du Parlement”.





Lien des sources