Gouvernement de transition, droite “éparpillée”… Le “8h30 franceinfo” de Valérie Pécresse


La présidente Les Républicains de la région Île-de-France était l’invitée du “8h30 franceinfo”, mercredi 10 juillet 2024.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 26 min

La présidente LR de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, sur franceinfo, le 10 juillet 2024. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France, était l’invitée du “8h30 franceinfo”, mercredi 10 juillet 2024. Le contexte des JO, la reconstruction de la droite… Elle répondait aux questions d’Agathe Lambret et Jérôme Chapuis. 

Un gouvernement de transition pour “gérer les JO”

“Je pense qu’il faut un gouvernement, mais un gouvernement de transition, pour gérer les Jeux olympiques”, indique la présidente LR de la région Île-de-France.

L’alliance de gauche dispose d’un peu moins de 200 sièges à l’Assemblée nationale, la coalition présidentielle en a obtenu environ 165, le Rassemblement national et ses alliés un peu plus de 140, tandis que la majorité absolue est de 289. En l’absence de majorité absolue, “c’est le rôle du président de la République de réussir à faire un consensus suffisamment large pour pouvoir au moins passer les Jeux”, ajoute-t-elle.

Valérie Pécresse regrette que la droite républicaine soit éparpillée

“Aujourd’hui, la droite républicaine est éparpillée façon puzzle, déplore la présidente LR de la région Île-de-France. Les élections législatives 2024 n’ont permis à son parti d’obtenir que 38 sièges, selon les résultats officiels du ministère de l’Intérieur. Les Républicains ont été affaiblis par plusieurs années de défections, de départs pour la coalition présidentielle, en passant par la situation délicate du député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti, membre d’une alliance parlementaire avec l’extrême droite mais toujours président des Républicains avec qui le divorce semble pourtant acté.

Pourtant, “la France n’a jamais été aussi à droite”, assure Valérie Pécresse, pour qui “toutes les idées de la droite sont aujourd’hui ultra majoritaires dans le pays”. Ainsi il faut selon elle “reconstruire une droite, et c’est cette droite qui peut battre Marine Le Pen en 2027, voire peut-être en 2025 ou en 2026 si les élections présidentielles étaient anticipées”. En commençant par les ministres du gouvernement actuel : “On ne peut construire quelque chose avec Gérald Darmanin et Édouard Philippe que s’ils quittent le macronisme, que s’ils font l’inventaire du macronisme et qu’ils reviennent vers une famille politique de droite assumée”, expose-t-elle avant de confier : “Je pense qu’ils sont aussi un peu déçus de l’expérience”.

Pas question de dîner avec Jordan Bardella, selon Valérie Pécresse

Après la révélation de la presse sur un dîner qui a réuni le président d’Horizons Édouard Philippe et Marine Le Pen, Valérie Pécresse, présidente LR de la région Île-de-France, déclare : “Non, je ne dînerai pas avec Jordan Bardella”.


Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du mercredi 10 juillet 2024 :





Lien des sources