Hausse des infections nosocomiales : E-coli, staphylocoque… Les souches les plus incriminées



Enfin, alors que l’enquête enseigne en outre qu’un patient hospitalisé sur six reçoit un traitement antibiotique, une proportion en hausse de 7,5% par rapport à 2017, notons que la prolifération de certaines bactéries peut résulter précisément d’une prise d’antibiotiques. C’est le cas du clostridium difficile, encore appelé C. difficile ou CD, qui est une bactérie qui se développe dans la flore digestive, et que l’institut Pasteur décrit sur son site comme “une menace sanitaire importante.”

Or, en provoquant une perturbation de la flore intestinale, la prise de certains antibiotiques comme l’amoxicilline, la clindamycine et les céphalosporines, peut créer un terrain favorable chez certaines personnes au développement du C. difficile. Les personnes immunodéprimées ainsi que les personnes âgées de plus de 65 ans hospitalisées sont, dans ce contexte, plus susceptibles d’être infectées par cette bactérie du fait de son caractère très contagieux. Le plus souvent, Clostridium difficile entraîne une diarrhée, de la fièvre et des douleurs abdominales ressemblant à des crampes, voire la présence de sang dans les selles.



Lien des sources