«Il y a 35 ans, mon passage à Cannes, c’était sauvage!»


Meryl Streep, très touchée par l’accueil que lui ont réservé les étudiants en cinéma venus l’écouter, hier à Cannes.
VALERY HACHE/AFP

REPORTAGE – Célébrée par une palme d’honneur, l’actrice aux trois Oscars a reçu une chaleureuse standing ovation lors d’une master class épatante.

À peine a-t-elle montré son beau visage souriant qu’elle est accueillie par un tonnerre d’applaudissements en salle Debussy au Palais des festivals. Thierry Frémaux a tout juste le temps de présenter Meryl Streep, 74 printemps, que le public se lève comme à la parade pour lui adresser une standing ovation similaire à celle qu’elle a reçue la veille au soir, lorsque Juliette Binoche lui a remis une palme d’honneur durant la cérémonie d’ouverture de cette 77e édition.

Tandis que crépitent encore les bravos, elle s’assoit à la place de son intervieweur, Didier Allouche, et jette un regard inquisiteur à son carnet de notes: «J’aime avoir les questions à l’avance», plaisante-t-elle avec le regard qui frise. Complice et amusé, Allouche commence son «Rendez-vous avec Meryl Streep» par une question simple: «Comment allez-vous?» L’actrice aux trois Oscars lui répond du tac-au-tac: «Très très bien, même si le réveil a été un peu rude ce matin! Je me suis couchée tard dans la nuit, à 3 heures environ…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources