Jordan Bardella mobilise les troupes du RN en Guadeloupe sur fond de protestations



Le président du RN Jordan Bardella, en tournée aux Antilles, a tenu une réunion publique en Guadeloupe jeudi soir malgré des protestations contre sa venue de plusieurs organisations politiques locales.

Lors de l’élection présidentielle de 2022, la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, a affiché en Guadeloupe un score de 69,6%, le plus haut enregistré sur l’ensemble du territoire français.

Après un déplacement en Martinique, Jordan Bardella, interrogé par l’AFP, a décrit la Guadeloupe comme “une terre d’avenir pour les idées qu’on représente”.

“Imaginez le chemin que nous avons parcouru”, a souligné M. Bardella durant une allocution devant quelque 200 personnes qui s’est déroulée sans incident ou manifestation.

“A ceux qui nous ont dit que nous n’étions pas les bienvenus, nous rappelons que nous sommes ici chez nous”, a-t-il lancé, alors que plusieurs mouvements politiques locaux se sont insurgés contre la présence du leader d’extrême droite sur le territoire guadeloupéen.

Six organisations dont le Mouvement international pour les réparations et le Comité international des Peuples Noirs, dans la mouvance autonomiste ou indépendantiste, ont publié un communiqué commun protestant contre ce déplacement, rappelant l’histoire du RN et “son idéologie raciste et xénophobe”.

“Le Rassemblement national français n’est pas le bienvenu en Guadeloupe”, ont-ils affirmé dans un communiqué

L’Allyans Nasyonal Gwadloup, parti arrivé troisième localement aux dernières élections européennes, qui défend la souveraineté de la Guadeloupe, a déclaré que le RN “n’a pas sa place ici”.

Olivier Nicolas, responsable local du Parti socialiste, a lui rappelé que “les actes (du RN) l’ont souvent conduit à unir ses voix aux macronistes et à la droite (…) pour faire obstacle à tout progrès social significatif pour nos territoires”, selon un communiqué.

Jordan Bardella et André Rougé, également député européen pour le RN, ont décliné leurs thèmes de campagne pour les élections européennes à venir en juin 2024: insécurité, présence de l’Outremer dans les politiques nationales et européennes et soutien à l’agriculture locale.

En 1987, Jean-Marie Le Pen n’avait pas pu atterrir sur le sol antillais, empêché par une mobilisation populaire. En 2022 lors de la campagne présidentielle, sa fille Marine Le Pen avait été, elle, chahutée à son hôtel par des opposants.

La fédération guadeloupéenne du RN compte actuellement 400 adhérents, selon ses dirigeants.



Lien des sources