la justice rejette le recours de la LDH, qui va saisir le Conseil d’Etat


La Ligue des droits de l’Homme avait demandé au tribunal administratif de Montpellier de suspendre le couvre-feu pour les mineurs de moins 13 ans à Béziers.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Robert Ménard maire de Béziers (Hérault), le 4 juillet 2023 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) a rejeté mercredi 15 mai après-midi le recours de la Ligue des droits de l’Homme contre le couvre-feu instauré pour les mineurs de moins de 13 ans à Béziers, rapporte France Bleu Hérault.

L’association indique qu’elle va se pourvoir en cassation en saisissant le Conseil d’Etat. Elle indique également qu’elle maintient la procédure en annulation, dont l’audience est prévue d’ici dix-huit mois.

La Ligue des droits de l’Homme avait demandé mercredi au tribunal administratif de Montpellier de suspendre le couvre-feu pour les mineurs de moins 13 ans à Béziers, estimant que la mairie n’apportait “aucun élément” justifiant leur implication dans des troubles à l’ordre public.

Le maire proche de l’extrême droite, Robert Ménard, avait justifié cet arrêté pris le 22 avril par le “nombre croissant de jeunes mineurs livrés à eux-mêmes en pleine nuit” et une “aggravation du nombre de faits” délictuels, citant l’incendie d’une école il y a près de cinq ans, en 2019, et les “émeutes de juillet 2023”.





Lien des sources