la PJ lance un appel à témoins pour identifier les véhicules de fuite



data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>

Près de deux mois après son évasion lors de l’attaque d’un commando lourdement armé à Incarville, le détenu multirécidiviste se trouve toujours en cavale.

La police judiciaire a lancé mercredi un appel à témoins pour identifier les voitures utilisées par Mohamed Amra et ses complices pour prendre la fuite après le guet-apens ultra violent mi-mai à un péage dans l’Eure, qui avait causé la mort de deux agents pénitentiaires.

Les deux surveillants avaient été tués le 14 mai à Incarville par un commando lourdement armé et toujours recherché, au cours de l’évasion du détenu multirécidiviste Mohamed Amra alors qu’il était en cours de transfert dans un fourgon pénitentiaire.

Les malfaiteurs «incendiaient sur place le véhicule Peugeot 5008 noir immatriculé EY-134-FY ayant servi à la percussion contre le fourgon, puis ils quittaient aussitôt les lieux à bord de deux véhicules: une Audi S5 blanche immatriculée CZ-328-HK et une BMW série 4 noire immatriculée ED-398-RH», est-il écrit dans l’appel à témoins.

Véhicules incendiés

Les deux voitures ont été retrouvées incendiées peu après à Houetteville puis Gauville-la-Campagne, toujours dans l’Eure. «L’enquête ne pouvait déterminer avec quels autres véhicules les malfaiteurs et le fugitif s’étaient ensuite enfuis», écrit la PJ.

Les enquêteurs appellent ainsi «toute personne présente le 14 mai 2024 entre 10h00 et 12h00, entre Acquigny et Evreux, ou plus généralement dans l’Eure et en Seine-Maritime, ayant été témoin d’évènements suspects ou inhabituels, ou ayant vu les véhicules utilisés par les malfaiteurs» à les contacter par téléphone (0.800.35.83.25) ou par mail ([email protected]).



Lien des sources