la réforme permettrait d’économiser jusqu’à 5,4 milliards d’euros par an, calcule l’Unédic


Les nouvelles règles apporteront un peu d’air aux finances publiques, selon l’organisation. Les économies atteindraient ainsi entre 3,2 et 4,4 milliards dès 2027.

Contestée vigoureusement par les syndicats, la réforme de l’assurance-chômage voulue par l’exécutif redonnerait pourtant de l’air aux finances publiques, selon l’Unédic. Ce mardi, l’organisation a estimé que les durcissements des règles présentés il y a quelques semaines pourraient même permettre d’économiser entre 4 et 5,4 milliards d’euros par an d’ici quatre à cinq ans.

Le gouvernement avait affiché en mai un objectif de 3,6 milliards d’économies annuelles. Selon l’Unédic, les économies atteindraient entre 3,2 et 4,4 milliards en 2027.

Plus d’informations à venir.



Lien des sources