la SNCF fait le point sur les travaux de la ligne Gap-Briançon et justifie la réduction de la vitesse



Dans sa lettre d’information du mois de février, la SNCF évoque l’avancée des travaux ferroviaires de remise en état de la ligne Gap–Briançon.

Près de deux mois après les intempéries qui ont touché le département des Hautes-Alpes, la SNCF fait un point. Dans sa lettre d’information du mois de février, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) évoque l’avancée des travaux ferroviaires de remise en état de la ligne Gap – Briançon.

“Les intempéries survenues entre le 29 novembre et le 2 décembre ont occasionné sept éboulements, des coulées de boue et des phénomènes rares de laves torrentielles. Des dégâts importants ont été constatés sur les infrastructures ferroviaires”, rappelle la SNCF.

Des limitations temporaires de vitesse

Dégager le réseau, sécuriser l’ensemble des sites… Depuis le mois de décembre dernier, la SNCF s’active pour rouvrir la ligne Gap-Briançon. Un plan de transport adapté a même été mis en place. Ce dernier permet d’éviter “une accumulation excessive de retards de trains” sur la ligne, assure la SNCF.

Des limitations temporaires de vitesse ont également été mises en place. Après avoir constaté des sols gorgés d’eau, des nouveaux éboulements et l’apparition d’un nouveau réseau de fissures, la SNCF a décidé de maintenir ces limitations.

“Ce sont des mesures de sécurité qui permettent d’assurer au conducteur la visibilité nécessaire à la parfaite maîtrise de son train si toutefois un obstacle survenait sur la voie. Elles sont indispensables, compte tenu du risque résiduel de déclenchement de nouveaux éboulements”, indique la SNCF.

Ces limitations temporaires de vitesse seront levées, après des travaux de confortement définitifs et conséquents qui devraient être entrepris et qui sont en cours d’étude.

De nouvelles informations seront communiquées par la SNCF dans les prochaines semaines.



Lien des sources