L’Assemblée tente désespérément de peser sur le budget


En prévision du budget 2025 qui sera examiné à l’Assemblée nationale cet automne, les députés de la commission des finances mènent plusieurs initiatives pour porter des propositions.
François Bouchon / Le Figaro

DÉCRYPTAGE – Audit des politiques publiques, initiative sur la fiscalité… Les députés actionnent tous les leviers pour exister dans le débat.

«On a parfois l’impression de ne servir à rien », admet un député Renaissance, spécialiste des questions budgétaires, qui ne cache pas être parfois découragé… « C’est vrai pour tout, mais c’est encore plus frustrant pour le budget », confirme une députée d’opposition. Dans cette atmosphère un brin morose, la commission des finances a lancé ce mercredi, dans une sorte d’indifférence, les auditions de son « printemps de l’évaluation ». Ces travaux, en plus de revenir sur l’exécution en cours, doivent techniquement « informer » le prochain projet de loi de finances (PLF), qui commencera son parcours à l’Assemblée fin septembre.

Même si le rapporteur général du budget, Jean-René Cazeneuve, estime que ce format créé en 2018 est devenu « une institution à l’Assemblée », cette initiative n’a pas vraiment permis – jusqu’à présent, du moins – de dégager des mesures budgétaires d’ampleur. En 2019, par exemple, les députés avaient épinglé le gouvernement sur sa gestion des niches fiscales

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources