“Le calme va être rétabli”, promet Gérald Darmanin



Publié



Mis à jour



Durée de la vidéo : 11 min

Emeutes en Nouvelle-Calédonie : "Le calme va être rétabli", promet Gérald Darmanin
Emeutes en Nouvelle-Calédonie : “Le calme va être rétabli”, promet Gérald Darmanin
Emeutes en Nouvelle-Calédonie : “Le calme va être rétabli”, promet Gérald Darmanin
(FRANCE 2)

Gérald Darmanin était l’invité des “4 Vérités” sur France 2, jeudi 16 mai. “Dans les heures qui viennent, l’Etat reprendra totalement le contrôle” en Nouvelle-Calédonie, a assuré le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer.

Après une troisième nuit de violences en Nouvelle-Calédonie, Gérald Darmanin a condamné des “exactions inacceptables”. Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a pointé la responsabilité de la Cellule de coordination des actions de terrain (CCAT). “Nous avons de nombreux éléments qui montrent que c’est une organisation mafieuse, violente, qui pille des magasins, tire à balles réelles sur des gendarmes, met le feu à des entreprises, attaque des institutions pourtant indépendantistes”, a-t-il affirmé dans les “4 Vérités” sur France 2, jeudi 16 mai. “J’ai assigné à résidence un certain nombre de leurs dirigeants”, a-t-il ajouté.

“Le calme va être rétabli” sur l’archipel, a assuré Gérald Darmanin, précisant que des “centaines de policiers et de gendarmes arrivent à Nouméa”. “On passe de 1 700 policiers et gendarmes, ce qui était déjà beaucoup, à 2 700 policiers et gendarmes d’ici demain (vendredi) soir”, a-t-il souligné. “Dans les heures qui viennent, l’Etat reprendra totalement le contrôle”, a promis le ministre. Le gouvernement “n’envisage pas de retrait” de sa réforme constitutionnelle contestée sur l’île, a-t-il indiqué.

Gérald Darmanin a également accusé l’Azerbaïdjan d’ingérence en Nouvelle-Calédonie. “Sur l’Azerbaïdjan, ce n’est pas un fantasme, c’est une réalité”, a-t-il dit, regrettant “qu’une partie des indépendantistes calédoniens aient fait un deal avec l’Azerbaïdjan”. “Mais, aujourd’hui, même s’il y a des tentatives d’ingérences, aucun pays n’accède à la violence en Nouvelle-Calédonie. La France est souveraine chez elle et c’est tant mieux”, a conclu le ministre.





Lien des sources