le Conseil d’État somme le régulateur des médias de mieux contrôler la chaîne


La chaîne Cnews fait partie du groupe Canal +.
LIONEL BONAVENTURE / AFP

La plus haute juridiction administrative, saisie par Reporters sans frontières, a estimé que l’Arcom devait également prendre en compte les chroniqueurs et animateurs pour la répartition du temps de parole politique.

Le Conseil d’État a demandé à l’Arcom – le gendarme de l’audiovisuel – de mieux contrôler la chaîne d’information en continu CNews. Il estime notamment que «l’Arcom doit prendre en compte la diversité des courants de pensée et d’opinions représentés par l’ensemble des participants aux programmes diffusés» pour apprécier du respect du pluralisme par la chaîne, «y compris les chroniqueurs, animateurs et invités, et pas uniquement le temps d’intervention des personnalités politiques».

Le Conseil d’État juge également que «l’Arcom doit s’assurer de l’indépendance de l’information au sein de la chaîne en tenant compte de l’ensemble de ses conditions de fonctionnement et des caractéristiques de sa programmation, et pas seulement à partir de la séquence d’un extrait d’un programme particulier». La plus haute juridiction administrative a «enjoint à l’Arcom de réexaminer dans un délai de six mois le respect par la chaîne CNews de ses obligations en matière de pluralisme et d’indépendance de l’information», selon un communiqué.

Plus d’informations à venir…



Lien des sources