le dépassement d’anthologie de Ferrari sur Toyota


Alors qu’un mauvais arrêt au stand de la Ferrari n°51 avait permis à la Toyota n°8 de prendre la tête de la course mancelle, l’Hypercar de la Scuderia a repris l’ascendant avec brio dans la ligne droite des Hunaudières.

Il aura fallu attendre dix-neuf heures en piste pour voir le plus beau dépassement du centenaire des 24 Heures du Mans. Il est l’œuvre de l’Italien Alessandro Pier Guidi. Alors qu’un mauvais arrêt au stand venait de faire perdre à sa Ferrari n°51 la première place, le pilote de la Scuderia a repris l’avantage sur la Toyota n°8 pilotée par Sébastien Buemi quelques minutes plus tard seulement.

Dans la célèbre ligne droite des Hunaudières, la Ferrari s’est d’abord rapprochée au plus près de la Toyota avant de la déposer sur l’extérieur et de se rabattre de justesse devant, juste avant la deuxième chicane. Une manœuvre magistrale qui démontre tout à la fois les performances exceptionnelles de cette Hypercar et le talent brut du pilote.

Le duel entre les deux constructeurs a animé la majeure partie du week-end, mais ce dépassement roues contre roues en restera probablement l’apogée. De quoi faire tomber les septiques sous le charme de la course automobile.



Lien des sources