Le député macroniste Karl Olive confronté à l’affaire du Variétés Club de France


Le député (Renaissance) des Yvelines Karl Olive, au Parc des Princes, à Paris, le 25 février 2024.

Au terme d’une campagne menée tambour battant, le député macroniste sortant (Renaissance) Karl Olive a été réélu dans la 12e circonscription des Yvelines lors du second tour des élections législatives, dimanche 7 juillet, avec 45 % des suffrages. L’ancien journaliste sportif à Canal+ a notamment tiré profit de sa forte implantation à Poissy, ville industrielle dont il a été maire de 2014 à 2022.

Ce proche du président de la République, Emmanuel Macron, est toutefois confronté à une affaire dont il aurait préféré se passer en ces temps électoraux. En mai et début juin, Mediapart a publié une série d’articles au sujet de l’association Variétés Club de France, cercle d’influence qui regroupe, sous le même maillot, anciennes stars du football, personnalités des médias et du show-biz pour des matchs caritatifs (près de 2 500 disputés à ce jour). Le journal en ligne a notamment épinglé la gestion opaque du « Variétés », cofondé en 1971 par le journaliste Jacques Vendroux et présidé par M. Olive depuis une assemblée générale de l’association organisée en novembre 2022 à l’Assemblée nationale.

Très investi dans le monde du ballon rond, membre du conseil d’administration de la Ligue de football professionnel, Karl Olive s’est trouvé dans une situation de conflit d’intérêts avec le Variétés Club de France. Membre actif de l’association depuis 2004 (67 buts inscrits à ce jour), l’élu a contribué et participé à plusieurs décisions du conseil départemental des Yvelines, dont il a été le vice-président (2015-2022), en faveur du Variétés.

Une attitude qui contraste avec celle, plus prudente, adoptée précédemment par l’élu, le 31 août 2015, lors d’un vote du conseil municipal « exceptionnel » de Poissy au sujet d’un partenariat avec le Variétés en lien avec la tenue d’un match caritatif à Poissy. Ce jour-là, M. Olive s’est déporté lors du scrutin – après avoir toutefois donné des précisions financières sur le sujet lors des débats – « puisqu’il est membre du Variétés », selon le PV de la séance dirigée par l’édile, consulté par Le Monde.

« Partenariat »

A contrario, le 16 octobre 2015, M. Olive est à l’origine (comme rapporteur) d’une délibération du conseil départemental octroyant notamment « une subvention de fonctionnement » de 7 000 euros pour un événement du Variétés à Poissy, dont il est alors maire. De 2014 à 2024, le club y a joué douze fois. Et M. Olive a participé à plusieurs reprises aux votes de délibération du conseil départemental (notamment en 2018, 2019, mais aussi en 2020 comme rapporteur, selon les documents que nous avons consultés) accordant une subvention annuelle de 20 000 euros au Variétés – dont le maillot est alors sponsorisé par la collectivité –, en vertu d’un « partenariat », selon l’élu, scellé en 2017.

Il vous reste 74.06% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Lien des sources