le «nouveau front populaire» est «un accord de la honte», fustige Sébastien Chenu


«C’est l’accord qui veut faire oublier l’antisémitisme porté par La France insoumise», a cinglé l’élu sur le plateau de CNews ce mardi.

«C’est l’accord de la honte. C’est l’accord qui veut faire oublier l’antisémitisme porté par La France insoumise», a fustigé ce mardi matin sur CNews le vice-président du Rassemblement national Sébastien Chenu à propos du «nouveau front populaire» scellé, lundi soir, par les principaux partis de gauche (LFI, PS, PCF et Écologistes) qui se sont engagés sur le principe des candidatures uniques dès le premier tour des prochaines élections législatives.

«L’extrême gauche domine la gauche, Jean-Luc Mélenchon les domine. Monsieur Glucksmann, soumis à la doxa mélenchoniste, c’est très inquiétant pour les électeurs de gauche sincères, patriotes et démocrates», a ajouté le député du Nord.

Après l’annonce, dimanche, de la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron – juste après le résultat des européennes, scrutin où la liste menée par Jordan Bardella a obtenu 31,37% des voix – des élections législatives ont été convoquées. Les Français se rendront aux urnes le 30 juin et le 7 juillet.



Lien des sources