Le prince Albert décoré à l’Élysée en présence de Charlène et de leurs enfants


La famille princière de Monaco a été reçue par Emmanuel Macron à Paris, ce mardi, pour une cérémonie officielle.
Albert II a été fait Commandeur de l’ordre du Mérite agricole par le chef de l’État français.
Un instant capturé par le photographe du palais, et partagé le lendemain sur les réseaux sociaux.

Il a fait de son escapade parisienne une affaire de famille. Le prince Albert II de Monaco a, ce mardi 14 mai, eu les honneurs d’une réception à l’Élysée lors de laquelle il a reçu les insignes de Commandeur de l’ordre du Mérite agricole, surnommé “le poireau”. Une distinction créée en 1883 pour récompenser “les femmes et les hommes ayant rendu des services marquant à l’agriculture”

Le chef d’État monégasque a fièrement posé avec sa décoration autour du cou en compagnie de son épouse, la princesse Charlène, et de leurs enfants, les jumeaux le prince Jacques et la princesse Gabriella. La princesse Caroline, sœur cadette de Son Altesse Sérénissime, s’est elle aussi jointe aux festivités au palais présidentiel.

Une série de photos de l’évènement a été publiée sur les réseaux sociaux de la famille princière, qui a aussi immortalisé sa rencontre avec Brigitte Macron sur le perron de l’Élysée. “Votre Altesse, en matière d’agriculture et d’écologie, vous avez de qui tenir”, a déclaré Emmanuel Macron, cité par Monaco-Matin, rappelant qu’“à travers les siècles, les Grimaldi furent les visages d’une épopée tournée vers le progrès agricole”. Le président français a notamment évoqué la propriété de Roc Agel, sur les hauteurs monégasques, où Albert dispose d’un potager sur plus de 2000 mètres carrés.

C’est là qu’Albert est allé récolter les ingrédients utilisés pour la jardinière de légumes de saison préparée avec Laurent Mariotte dans “Petits plats en équilibre”. Grand fan de l’émission de TF1, qu’il regarde dès qu’il peut, le prince monégasque a accepté de jouer les commis pour l’animateur lors d’un numéro exceptionnel qui sera diffusé le 3 juin à 12h55.


Delphine DE FREITAS



Lien des sources