le procès hors norme se tiendra finalement au palais de justice d’Avignon, qui va devoir être aménagé


Dans le box, 51 mis en cause dont un homme qui a drogué et livré sa femme pendant dix ans à des inconnus qu’il contactait sur internet. Inconsciente, la femme a subi des viols en série que l’époux filmait.

Article rédigé par

franceinfo

avec France Bleu Vaucluse

Radio France


Publié



Temps de lecture : 1 min

Le palais de justice d'Avignon (Vaucluse). (RADIO FRANCE)

Le procès des viols de Mazan (Vaucluse), prévu du 2 septembre au 20 décembre, se tiendra finalement au palais de justice d’Avignon, rapporte lundi 20 mai France Bleu Vaucluse. En raison du nombre important de mis en cause – 51 hommes accusés de viols aggravés – le palais de justice va être aménagé. Le principal mis en cause, un retraité de Mazan, est accusé d’avoir drogué sa femme pendant dix ans pour la soumettre sexuellement à d’autres hommes qu’il recrutait sur Internet.

Le parc des expositions d’Avignon avait été envisagé pour accueillir le procès. Dans le palais de justice, où il aura finalement lieu, la salle où se tiennent habituellement les assises sera transformée. Un box plus grand sera construit dans les mois qui viennent pour accueillir la vingtaine d’accusés qui comparaîtront détenus. Les autres mis en cause comparaîtront libres et pourront s’installer sur les bancs qui servent aujourd’hui au public.

Les travaux seront commandés et financés par le ministère de la Justice, qui a labellisé ce procès comme “procès sensible”. Le ministère prévoit aussi une retransmission dans une autre salle, si la salle principale n’est pas suffisamment grande. À noter toutefois que l’avocat de la partie civile veut demander un huis clos.





Lien des sources