le RN active son «plan Matignon» et lance sa campagne


RÉCIT – Investitures, programme législatif, «ralliement et élargissement»… Marine Le Pen et Jordan Bardella peaufinent leur stratégie.

Marine Le Pen était persuadée d’une chose : que la dissolution n’arriverait pas avant septembre. Emmanuel Macron l’a surprise. L’annonce historique du chef de l’État de dissoudre l’Assemblée nationale dès dimanche soir, après les résultats des élections européennes, a précipité tout l’agenda de la candidate « naturelle » du Rassemblement national (RN) pour la présidentielle de 2027. En quelques heures, c’est tout l’appareil du parti nationaliste qui a dû changer de braquet et qui s’est mis en branle pour préparer la campagne éclair des législatives des 30 juin et 7 juillet.

Un plan qui était prêt depuis plusieurs mois, « l’opération Matignon », a été activé. Un proche de Jordan Bardella résume l’état d’esprit qui règne au sein de la formation lepéniste : « On y va pour gagner. Il faut que l’on gagne. » Louis Aliot, le maire RN de Perpignan monté à Paris pour l’occasion, annonce la couleur et prévient que le parti nationaliste « se battra pour avoir une majorité ».

Une «révolution démocratique»

Jean-Philippe…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources