le syndicat de la magistrature «prendra part» à la «résistance» au RN


«Le Syndicat de la magistrature prendra part aux mouvements collectifs d’union et de résistance et participera aux manifestations organisées dans les jours qui viennent partout en France», fait-il savoir.

Le syndicat de la magistrature, qui a rassemblé 33,3% des suffrages aux dernières élections du Conseil supérieur de la magistrature, regrette le score élevé «de l’extrême droite» aux élections européennes. «Des pans entiers des programmes d’extrême droite sont, depuis plusieurs années, intégrés aux politiques publiques des gouvernements successifs et le Syndicat de la magistrature n’a de cesse de dénoncer les conséquences sociales et politiques catastrophiques de ces orientations», fait-il savoir par communiqué.

«La fonction première des magistrates et des magistrats est d’assurer l’égale application de la loi et de protéger les droits et libertés des personnes, notamment contre l’éventuel arbitraire du pouvoir», explique le syndicat, connu pour la polémique du «mur des cons». Au sein de ses locaux, les magistrats avaient affiché des photographies de «cons», pour la plupart des personnalités libérales ou conservatrices.

Le syndicat de la magistrature «appelle l’ensemble des magistrates et magistrats, ainsi que toutes celles et ceux qui participent à l’activité judiciaire, à se mobiliser contre l’accession au pouvoir de ‘l’extrême droite’», fait-il savoir par communiqué. «Le Syndicat de la magistrature prendra part aux mouvements collectifs d’union et de résistance et participera aux manifestations organisées dans les jours qui viennent partout en France», ajoute-t-il.



Lien des sources