“Le texte législatif est à côté de la plaque” alerte le patron d’Intermarché


Invité d’”Apolline Matin” ce vendredi sur RMC et RMC Story, Thierry Cotillard, président du groupement Les Mousquetaires (Intermarché, Netto), prévient que la loi obligeant à signaler la shrinkflation n’aura pas l’impact attendu.

A partir du 1er juillet, la “shrinkflation” devra être signalée dans les rayons des grandes surfances. Les supermarchés devront obligatoirement informer les consommateurs ces produits dont la quantité diminue mais qui sont vendus à un prix identique ou plus élevé. Mais dans Apolline Matin ce vendredi sur RMC et RMC Story, le patron des enseignes Intermarché et Netto pousse un coup de gueule et alerte. Selon lui, les industriels vont largement profiter d’une faille dans la loi pour éviter d’être pointés du doigt.

“Il y a un vrai sujet sur ce texte de loi qui est applicable dans quelques semaines, explique Thierry Cotillard. C’est à nous, les distributeurs, de le faire savoir. Mais ce n’est pas nous qui modifions les recettes. C’est comme si je vous disais d’organiser les JO mais je ne vous donne ni la date, ni le lieu. Donc bon courage… Surtout, j’ai 600 produits d’ici la fin de l’année qui font l’objet de shrinkflation, mais les industriels sont en train de contourner la loi.”

L'invité du jour : Thierry Cotillard - 24/05
L’invité du jour : Thierry Cotillard – 24/05

“On se moque soit des consommateurs, soit des distributeurs”

“Il y avait un petit alinéa qui disait que si la recette changeait, ça passait à travers la loi. Un petit gramme de sel en moins et je passe à travers. Donc, en fait, il n’y a que trois produits sur 600 sur lesquels on va pouvoir afficher qu’il y a de la shrinkflation. Je pense qu’on se moque soit des consommateurs, soit des distributeurs. Le texte législatif est à côté de la plaque”, dénonce le président du groupement Les Mousquetaires.

(Plus d’infos à venir)



Lien des sources