l’émotion à Thury-Harcourt après la mort de Fabrice Moello lors de l’attaque du fourgon pénitentiaire


Cet agent pénitentiaire de 52 ans est mort lors de l’attaque d’un fourgon le 14 mai, dans l’Eure. Il vivait dans cette commune du Calvados depuis 25 ans.

Cela faisait 25 ans que Fabrice Moello et son épouse étaient installés à Thury-Harcourt, dans le Calvados. Le couple y a élevé ses jumeaux -aujourd’hui âgés de 21 ans- et avait ses habitudes dans les commerces. Fabrice Moello a même été engagé dans son club de football local.

L’émotion est donc palpable dans cette commune, quelques jours après la mort de cet agent pénitentiaire de 52 ans, lors de l’attaque d’un fourgon, dans l’Eure.

“Les gens sont très peinés”

La nouvelle “circule et elle est très choquante, surtout dans un petit village comme le nôtre, où c’est plutôt calme, où on se connaît tous plus ou moins. On pense fort à la famille. C’est horrible”, témoigne Jennifer, patronne d’une boutique de vêtements, au micro de BFM Normandie.

“Les clients trouvent cela dramatique, les gens sont très peinés. Il y en a qui les connaissent plus ou moins et sont très touchés par ce qu’il leur arrive. Leurs garçons sont très jeunes. Perdre son papa à cet âge-là, c’est dramatique”, ajoute de son côté Catherine, gérante d’une boutique de chaussures.

Tous les soirs dans Le titre à la une, découvrez ce qui se cache derrière les gros titres. Céline Kallmann vous raconte une histoire, un récit de vie, avec aussi le témoignage intime de celles et ceux qui font l'actualité.
Fourgon pénitentiaire attaqué: le récit d’une attaque sans précédent

“Le père est passé quelques fois au restaurant, discret: gentil, courtois, quelqu’un d’agréable. Ça nous a touché. (…) Tout le monde en parle, tout le monde est partagé entre la peine et la colère”, témoigne David, le patron d’un bar.

Un hommage prévu dans la commune

Philippe Lagalle, le maire de Thury-Harcourt, a rencontré la femme de Fabrice Moello à plusieurs reprises. “Ce matin (jeudi 16 mai, NDLR), je suis retourné pour prendre de ses nouvelles et échanger avec elle sur les difficultés qu’ils rencontraient, ce qu’on pouvait apporter en aide”, raconte-t-il à BFM Normandie.

“On ne peut que se placer comme soutien, à quelque moment que ce soit et pour quelque action, démarche que l’on pourrait faire pour accompagner son parcours du combattant.”

La femme de Fabrice Moello a donné son accord pour la tenue d’un hommage dans la commune. Il aura lieu après la cérémonie nationale, évoquée lors du conseil des ministres par le président de la République. La commune d’Incarville, où a lieu l’attaque du fourgon, a d’ores et déjà rendu hommage aux deux agents tués, ce jeudi 16 mai.

C’est au niveau du péage de cette commune que Fabrice Moello a été tué. Le détenu qu’il transportait, Mohamed Amra, s’est échappé et est toujours traqué par les autorités.

Aubert Guinamard, avec Marine Langlois



Lien des sources