Les autorités sanitaires appellent aux dons de lait maternel, essentiel pour les bébés prématurés


La nutrition de ces enfants par du lait maternel permet de réduire le risque de complications et de favoriser le développement. Avant la fermeture temporaire d’un lactarium du Lot-et-Garonne, les autorités veulent mettre les bouchées doubles pour bénéficier d’un stock suffisant.

C’est un appel du ministère de la Santé: la France risque de manquer de lait maternel. S’il y a eu beaucoup de dons durant les confinements liés à la crise du Covid-19, les stocks sont aujourd’hui bas. À titre d’illustration, dans le lactarium de l’hôpital Necker-enfants malades, à Paris, certains congélateurs restent vides depuis plusieurs mois.

“Un bon niveau sur la région Île-de-France, c’est 1.000 litres par mois, sur les chiffres de janvier, on a eu 700 litres”, explique Élise Haro-Brunet, responsable adjointe lactarium.

Un manque de 300 litres pourtant cruciaux pour les grands prématurés.

Réduit le risque de complications

“Les besoins des enfants prématurés en lait maternel, malgré les efforts des professionnels de néonatalogie, ne peuvent pas être intégralement couverts par leur propre mère”, explique ainsi la Direction générale de la Santé.

Pourtant, “la nutrition de ces enfants par du lait maternel permet de réduire largement le risque de survenue des complications liées à la prématurité et de favoriser le développement cognitif à long terme”, indique l’administration dépendant du ministère de la Santé.

“Le lait maternel pasteurisé se destine vraiment aux nouveaux-nés les plus vulnérables: ceux qui naissent à moins de 28 semaines d’aménorrhée et/ou qui font moins d’un kilo à la naissance”, détaille ainsi Élise Haro-Brunet.

Besoin de constituer des stocks

Il y a 33 lactariums sur le territoire français. “Une femme qui allaite peut ainsi prendre directement contact avec un lactarium et faire don de son lait, qui sera par la suite contrôlé, pasteurisé et, congelé avant d’être redistribué dans les unités de néonatalogie qui prennent en charge chaque année plus de 10.000 grands prématurés sur tout le territoire”, explique le ministère de la Santé.

Alimentation: les conseils d'un pédiatre pour mieux faire manger les enfants
Alimentation: les conseils d’un pédiatre pour mieux faire manger les enfants

En France toutefois, seul le lactarium de Marmande (Lot-et-Garonne) est équipé de lyophilisateurs, permettant de transformer le lait en poudre et ainsi de pouvoir le conserver et le transporter, notamment dans les établissements de santé d’Outre-mer.

Le déménagement de ce lactarium vers le centre hospitalier de Bordeaux prévu en juin 2024 va néanmoins entraîner “la suspension de la production de lait lyophilisé pendant au moins six mois”. C’est pour cela que le ministère lance un appel aux dons.

“Il est nécessaire de constituer un stock de lait lyophilisé produit par le lactarium de Marmande, ce qui nécessite une augmentation du nombre de dons”, explique-t-il.

L’ADLF (Association des lactariums de France) a déployé une campagne d’appel aux dons pour sensibiliser les femmes allaitantes au don de lait, et collecter tous les surplus de lait maternel disponibles sur le territoire métropolitain. C’est “un véritable médicament”, indique l’association.

Marion Russel, Eliott Francomme et Salomé Robles



Lien des sources