les candidats défendent leurs programmes devant les petits patrons


Valérie Hayer («Besoin d’Europe») et François Asselin, le président de la CPME, lors du grand oral organisé par l’organisation patronale mercredi 15 avril.
ALAIN JOCARD / AFP

Valérie Hayer, François-Xavier Bellamy, Marie Toussaint et Raphaël Glucksmann étaient reçus mercredi par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME).

Les chefs d’entreprise ne négligent pas leur devoir citoyen. Et ils s’impliquent dans l’actualité électorale du pays. Ainsi, alors que les élections européennes se tiendront dans moins d’un mois, le Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) recevait ce mercredi 15 avril quatre des têtes de liste principales au scrutin dont le premier jour se tiendra le 9 juin prochain, pour un grand oral.

Après Jordan Bardella pour le Rassemblement national et Léon Deffontaines pour le Parti communiste en mars dernier, ce mercredi 15 mai, c’était au tour de la candidate de la majorité présidentielle, Valérie Hayer, François-Xavier Bellamy, la tête de liste des Républicains puis Marie Toussaint, celle des Écologistes et enfin Raphaël Glucksmann, le candidat du Parti socialiste, de se prêter successivement à cet exercice bien balisé. Pas de débat en vue, comme l’avait organisé le Medef le mois dernier, mais 20 minutes pour présenter et défendre les grandes lignes de son programme économique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Lien des sources