les caves et le balcon de la mairie


franceinfo vous fait découvrir la face cachée du Capitole à Toulouse. Dans les caves et sur le balcon du Capitole avec Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

Article rédigé par

franceinfo

MURIELLE GIORDAN

Radio France


Publié



Temps de lecture : 2 min

La vue de la place du Capitole, depuis le balcon de l'hôtel de ville, à Toulouse. (MURIELLE GIORDAN / RADIOFRANCE)

Le Capitole de Toulouse est unique en France, car il abrite à la fois l’hôtel de ville, des salles d’apparat, le théâtre du Capitole. L’édifice a été construit à l’origine au XVIIe siècle par les Capitouls (les membres élus du capitoulat, l’ancien Conseil municipal qui dirigeait la ville de 1147 à 1790).

À gauche de la façade du Capitole, au rez-de-chaussée, se trouve le bureau du maire, avec ses murs en briques rouges de Toulouse. On emprunte ensuite un escalier très étroit, qui mène vers les caves, avec ses airs d’abri anti-aérien. Mais il n’en est rien : le lieu, atypique, avec sa cave voûtée en briques et ses galets de Garonne, constitue ce qu’on appelle le caveau. C’est un lieu de réunion.

 

“Beaucoup de réunions politiques ont eu lieu ici… Si ces murs pouvaient parler, je crois qu’ils auraient des millions de secrets qui seraient révélés au public !”, sourit Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole.

En haut de l’escalier d’honneur, la salle des Illustres, qui mesure une soixantaine de mètres de long, six mètres de large et neuf de hauteur. Elle est à peine plus petite que la galerie des Glaces du château de Versailles et recouverte du sol au plafond de peintures et de sculptures de marbre.

Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, et les joueurs du Stade Toulousain venus célébrer leur victoire sur le balcon de l'hôtel de ville, le 29 juin 2024. (VALENTINE CHAPUIS / AFP)

Quant à l’immense fenêtre donnant sur le plus grand balcon de l’Hôtel de Ville, “chaque fois que le Stade Toulousain gagne, les joueurs viennent ici. C’est la tradition”, explique Jean-Luc Moudenc, sous l’œil curieux des badauds place du Capitole qui nous regardent. Le 29 juin 2024, le Stade Toulousain était ici même pour brandir leur 23e bouclier de Brennus, symbole du championnat de France.





Lien des sources