les “faux radars” se multiplient



Publié



Mis à jour



Durée de la vidéo : 2 min

Sécurité routière : les "faux radars" se multiplient
Sécurité routière : les “faux radars” se multiplient
Sécurité routière : les “faux radars” se multiplient
(France 2)

Des riverains, exaspérés par les excès de vitesse, installent de faux radars sur leurs terrains pour dissuader les automobilistes de rouler trop vite.

En Bourgogne, un radar a été installé pour guetter les automobilistes. Avec ses bandes noires et jaunes, ainsi que sa caméra intégrée, il est impossible de savoir qu’il s’agit d’un faux. C’est un trompe-l’œil, installé par Yann Rosniak, gérant de recyclerie Bourgogne Solidaire, exaspéré par les excès de vitesse. Selon lui, les véhicules trop rapides empêchent ses clients d’entrer et de sortir librement de sa recyclerie.

Le radar fictif a été fabriqué avec des éléments de récupération. “Dans les minutes qui ont suivi l’installation, ça ralentissait“, assure Yann Rosniak, qui craint un accident de voiture. Certains habitants du village ne sont pas convaincus par cette démarche, mais un cycliste salue l’initiative. Les exemples de faux radars prospèrent à travers la France. En Dordogne, Gérard Moumon, retraité, a transformé sa boîte aux lettres en radar fictif. Celle-ci a été vandalisée rapidement.

Les faux radars sont autorisés sur les terrains privés, mais sont interdits sur la voie publique.





Lien des sources