Les Fêtes de Bayonne, endeuillées l’an dernier, ouvertes devant des milliers de personnes


Des milliers de personnes se sont rassemblées devant l’hôtel de ville Bayonne pour la cérémonie d’ouverture des Fêtes, mercredi 10 juillet 2024.

Les Fêtes de Bayonne, qui durent jusqu’à dimanche, ont été ouvertes, mercredi 10 juillet, lors d’une cérémonie au cours de laquelle la municipalité a rendu hommage à un habitant mort l’année dernière au premier soir des festivités.

Le 26 juillet 2023, Patrice Laniès avait été roué de coups après avoir fait une remarque à un groupe de jeunes fêtards, surpris en train d’uriner devant sa porte. Cet homme de 46 ans avait succombé à un traumatisme craniocérébral neuf jours plus tard. Six hommes et une femme, âgés de 22 à 34 ans, ont été mis en examen en septembre 2023 pour « meurtre suivi de non-dénonciation de crime » et placés sous contrôle judiciaire.

Un « drame terrible qui avait provoqué une immense douleur et une grande incompréhension, ressenties encore aujourd’hui », a déclaré le maire de la ville, Jean-René Etchegaray, en introduction de la cérémonie d’ouverture des Fêtes de Bayonne, au balcon de l’hôtel de ville. Il a rendu hommage à « un homme généreux, attentif aux autres et attaché aux valeurs de partage et de respect », sous les applaudissements nourris des milliers de personnes.

En 2023, 1,3 million de festivaliers

Les clés de la cité ont été symboliquement jetées dans la foule, comme le veut la coutume qui « laisse » la ville aux « festayres » pendant cinq jours.

L’heure d’ouverture des Fêtes, auparavant fixée à 22 heures, a été avancée pour la première fois à 17 heures, afin d’éviter les mouvements de foule nocturnes.

En 2023, ces fêtes considérées comme l’un des plus grands rassemblements populaires d’Europe, avaient enregistré une fréquentation inégalée avec 1,3 million de festivaliers. Cette année, les festivités, avancées dans le mois en raison des Jeux olympiques et en concurrence avec les fêtes voisines de Pampelune (Espagne), pourraient perdre en fréquentation.

Comme les années précédentes, quelque 900 membres des forces de l’ordre et de secours sont déployés, dont quatre compagnies de CRS, des personnels de la police aux frontières, de la gendarmerie, de l’opération Sentinelle, des douanes et de la sûreté ferroviaire.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu



Lien des sources