les “Français de confession juive commencent à paniquer de voir la République incapable de les protéger”, estime Jean-François Copé



Publié



Durée de la vidéo : 13 min

Viol à Courbevoie : les "Français de confession juive commencent à paniquer de voir la République incapable de les protéger", estime Jean-François Copé
Viol à Courbevoie : les “Français de confession juive commencent à paniquer de voir la République incapable de les protéger”, estime Jean-François Copé
Viol à Courbevoie : les “Français de confession juive commencent à paniquer de voir la République incapable de les protéger”, estime Jean-François Copé
(franceinfo)

Après le viol et l’agression antisémite d’une fille de 12 ans à Courbevoie (Hauts-de-Seine), Jean-François Copé, maire LR de Meaux (Seine-et-Marne) était l’invité du 19/20 info, mercredi 19 juin.

Une jeune fille de 12 ans a été violée et agressée à Courbevoie (Hauts-de-Seine) samedi 15 juin. Deux adolescents de 13 ans ont été mis en examen pour viol en réunion, menaces de mort, injures et violences antisémites. “C’est monstrueux. Ce crime mérite la plus importante des sanctions”, déplore Jean-François Copé, maire LR de Meaux (Seine-et-Marne) et invité du 19/20 info ce mercredi 19 juin. Pour l’élu, ce crime “explique l’immense colère des Français de confession juive qui commencent à paniquer de voir la République incapable de les protéger et de voir l’extrême gauche prospérer sur des slogans tous plus ignobles les uns que les autres, qui effleurent l’antisémitisme et créent cette dynamique effroyable qui n’est rien d’autre que l’antisémitisme le plus pire qui soit”, .

Selon Jean-François Copé, il y a une montée du racisme et de l’antisémitisme dans l’Hexagone. “Quelles que soient les convictions que l’on peut avoir, on ne peut pas ne pas redouter ce qui est en train de se passer en ce moment. Ce choix impossible qui est demandé aux Français de choisir entre l’extrême droite et l’extrême gauche est un véritable cauchemar”, déplore le maire de Meaux.





Lien des sources