les habitants organisent des milices pour se protéger



Publié



Durée de la vidéo : 2 min

Trois nuits d'affilée, Nouméa a été secoué par des heurts et des émeutes. Jeudi 16 mai, des habitants continuent de s'organiser en Nouvelle-Calédonie pour se défendre face aux émeutiers.
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : les habitants organisent des milices pour se protéger
Trois nuits d’affilée, Nouméa a été secoué par des heurts et des émeutes. Jeudi 16 mai, des habitants continuent de s’organiser en Nouvelle-Calédonie pour se défendre face aux émeutiers.
(franceinfo)

Trois nuits d’affilée, Nouméa a été secoué par des heurts et des émeutes. Jeudi 16 mai, des habitants continuent de s’organiser en Nouvelle-Calédonie pour se défendre face aux émeutiers.

Les habitants du quartier de Tuband, à Nouméa (Nouvelle-Calédonie), sont à bout de nerfs. Depuis plus de 24 heures, ils affirment subir sans cesse les violences des émeutiers. Jeudi 16 mai, ils ont décidé d’agir, en bloquant notamment certains accès routiers. “On fait que protéger nos maisons de personnes qui mettent le feu partout (…) on est armés comme ils sont armés en face”, précise anonymement un homme. La milice rencontrée par les équipes de France Télévisions assure ne pas avoir d’armes à feu. En contrebas des barrages, les émeutes ont laissé place aux interrogations chez les habitants. Un homme assure que “ce qu’ils appellent la milice” a bloqué les accès d’un supermarché. Selon lui, les jeunes sont “contrôlés” et il y aurait peu de “grabuge” pour l’heure.

À Tuband, comme dans d’autres quartiers de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, la situation se durcit. Peu à peu, les habitants se regroupent pour affronter les émeutiers. Dans chaque camp, des dérives sont à craindre, nomment lorsque le nombre d’armes à feu en circulation dans le pays est estimé à 100 000.





Lien des sources