Les images impressionnantes des crues qui ont à nouveau frappé la vallée de la Vésubie


D’importantes précipitations se sont abattues sur la commune de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) lundi soir. Une cinquantaine de personnes a dû être évacuée.

Saint-Martin Vésubie à nouveau sous les eaux. Près de trois après avoir été frappée par des inondations meurtrières causées par une forte tempête, cette commune de quelque 1500 habitants dans les Alpes-Maritimes a à nouveau été touchée par d’importantes crues dans la nuit du lundi au mardi 25 juin, quelques heures après le passage de fortes pluies.

«Des ponts ont été emportés, plusieurs habitations évacuées. Les autorités et les services de secours sont pleinement mobilisés», a indiqué le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dans un post sur X.

52 personnes évacuées

«Deux passages à gué ont été emportés. Les services de la Métropole, du SMIAGE, des pompiers et de la gendarmerie sont à pied d’œuvre», a de son côté précisé dans un post X Gaël Nofri, adjoint au maire de Nice. 52 personnes ont été évacuées au cours de la nuit.

«On est pratiquement à la quatrième destruction des mêmes ponts, parce que ce sont des ouvrages provisoires et qu’ils ne sont pas assez solides», a déploré au micro de BFMTV l’adjoint au maire, Thierry Ingigliardi. Les ponts provisoires construits après la tempête survenue en octobre 2020, en direction du lac du Boréon ont été ensevelis au cours de la nuit.

«Avec la pluie qui tombe encore et la nuit, on s’est posé la question d’attendre mardi pour procéder à l’évacuation. Mais on a eu trop peur que la météo s’aggrave», expliquait lundi soir vers minuit Yvan Mottet, maire de la commune, en pleine coordination avec les secours, au quotidien Nice-Matin .

Saint-Martin-Vésubie avait déjà été sévèrement touchée par des crues et des inondations lors du passage de la tempête Alex, en octobre 2020, qui avait fait neuf morts et détruit près de 170 habitations dans la commune. Et en octobre 2023, la tempête Aline avait frappé à nouveau cette commune des Alpes-Maritimes, détruisant deux ponts et arrachant 30 mètres de chaussée.



Lien des sources