les listes électorales ont été arrêtées lundi, aucune nouvelle inscription n’est possible


Selon le droit électoral, une personne peut voter si elle est inscrite avant le sixième vendredi précédant le premier tour de l’élection. Mais les législatives ont été convoquées avec seulement trois semaines d’avance.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

Une carte électorale en juin 2024. (JEAN-MARC BARRERE / HANS LUCAS / AFP)

Les personnes qui n’étaient pas inscrites sur les listes électorales avant lundi 10 juin, date de publication du décret présidentiel, ne pourront pas voter lors des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet, a annoncé le ministère de l’Intérieur, mardi 11 juin. “L’élection aura lieu à partir des listes électorales arrêtées à la date du décret. Cela signifie donc qu’il n’y a pas de délai supplémentaire pour s’inscrire sur les listes”, a répondu le ministère, sollicité par l’AFP.

Selon le droit électoral, une personne peut voter si elle est inscrite avant le sixième vendredi précédant le premier tour de l’élection. “L’élection étant annoncée, le délai du sixième vendredi précédant l’élection comme date limite d’inscription ne peut être mis en œuvre”, souligne la place Beauvau. “En revanche, toutes les personnes qui se sont inscrites entre le 3 mai (date limite d’inscription pour les élections européennes) et le décret sont bien inscrites pour les élections législatives”, ajoute le ministère.

Après avoir annoncé l’inverse par erreur, le ministère de l’Intérieur a confirmé que les personnes qui fêteront leurs 18 ans d’ici au 29 juin inclus pourraient voter aux législatives. Elles sont automatiquement inscrites sur les listes électorales, à condition d’avoir effectué leur recensement citoyen. Les personnes qui auront 18 ans entre le 30 juin et le 6 juillet ne pourront voter que lors du second tour.

Par ailleurs, il sera possible d’établir une procuration “de manière totalement dématérialisée”, alors que cette possibilité était ouverte pour les seules élections européennes jusque-là. “Il sera donc possible pour le 30 juin et/ou le 7 juillet pour les électeurs disposant d’une identité numérique certifiée France Identité d’utiliser cette modalité d’établissement d’une procuration.”





Lien des sources