les nouvelles photos de famille des groupes parlementaires à l’Assemblée


Après les insoumis, les socialistes, les écologistes et les Républicains pro-Ciotti, de nouveaux groupes ont fait leur rentrée au Palais Bourbon ce mercredi 10 juillet.

L’Assemblée nationale accueille ses nouveaux députés. Après la rentrée des écologistes, insoumis, socialistes ou encore des Républicains soutenant Éric Ciotti mardi, de nouveaux groupes ont fait leur rentrée ce mercredi 10 juillet, accompagnés de la traditionnelle photo de famille.

C’est le Rassemblement national qui a ouvert le bal dans la matinée, avec ses 125 députés qui siégeront au Palais Bourbon, contre 89 en 2022. Le groupe pourra même compter jusqu’à 143 élus, avec les Républicains alliés d’Éric Ciotti.

Les élus du RN ont participé à leur première réunion, autour du président du parti Jordan Bardella et de Marine Le Pen, réélue présidente du groupe. Jordan Bardella a notamment demandé à ses députés d’être “parfaitement irréprochables” durant leur mandat, en écho aux multiples dérapages de candidats RN qui avaient pollué la campagne. Et a promis un “examen de conscience” au parti.

Le groupe LR rebaptisé en “Droite républicaine”

En milieu d’après-midi, c’est au tour des Républicains “historiques” d’avoir foulé les marches du Palais Bourbon. Le groupe Les Républicains a été rebaptisé “Droite républicaine”, pour acter la rupture avec la ligne pro-Rassemblement national d’Éric Ciotti. C’est Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à qui on prête des intentions pour 2027, qui a été élu président du groupe.

Laurent Wauquiez a été élu à la tête du groupe LR, désormais baptisé "la droite républicaine", le 10 juillet 2024.
Laurent Wauquiez a été élu à la tête du groupe LR, désormais baptisé “la droite républicaine”, le 10 juillet 2024. © ALAIN JOCARD / AFP

Si les quelque 67 députés “Droite républicaine” n’ont pas encore posé pour la traditionnelle photo, ils sont apparus autour de leur nouveau président à l’occasion d’une prise de parole de ce dernier.

“Nous ne participerons pas à des coalitions gouvernementales”, a affirmé Laurent Wauquiez. Mais il n’écarte pas un “pacte législatif” pour la “revalorisation de la France qui travaille”.

Quid d’Ensemble? Pour l’heure, seuls 70 députés sur les 99 élus se sont affiliés au groupe Renaissance, a appris BFMTV de sources parlementaires. Il faudra donc encore attendre pour la photo de la famille politique au grand complet.



Lien des sources